ADOPTES - ANNEE 2011 - PAGE 4

ZOE (KING) - TEDDY - EOS & CYRANO - GABY - VICKING - FIDGI - FRUDDY - NOUNETTE - VANYLLE - RACHEL

ZOE

Et toujours la même histoire, notre déléguée de Sarlat entend parler d’une petite King à faire adopter. Pas de souci on va s’en occuper mais je me méfie toujours car les personnes disent souvent King alors que c’est en fait un cavalier.

Un de nos asenackiens qui avait adopté une petite Gribouille vient de la perdre et a du mal à se consoler de son départ malgré l’arrivée d’un jeune loulou et il est à la recherche d’une tricolore, comme ce sont des grandes connaissances entre Josie et Philippe il lui demande de voir si on peut lui trouver une petite pèpette tricolore.

Mais oui pas de souci, il vient justement de nous en rentrer une de

7 ans retraitée d’elevage qui avait été prise par une personne, mais qui travaillant toute la journée ne pouvait la garder car la pauvre puce s’ennuyait toute seule.

Et bien on peut dire que cela tombait à pic, Philippe est prévenu et vite va chercher la puce qu’il ramène chez lui et photo et bien oui c’est bien un King, mais pour Philippe, King ou cavalier ce n'est pas grave il avait sa petite tricolore. Et voila il est tombé amoureux de notre Zoe qui le suit partout, part en déplacement avec lui et sa femme. Il apprécie les Kings maintenant qu’il ne connaissait pas avant et quand on tombe dans le pot des Kings c’est comme la bonne confiture difficile d’en sortir et notre petite Zoé a pris sa place dans la maison avec le petit copain qui va peut être commencer à s’assagir.

Bonne route petite Zoe tu as trouvé toi aussi la bonne place et peut- être un jour quand on retournera voir notre déléguée nous pourrons peut-être aller te voir et faire ta connaissance, mais pas de souci on sait que là tu es bien.

 

Josie

 




TEDDY

Voilà un appel qui sort de l’ordinaire, un vétérinaire prend contact avec l’asenack pour nous prévenir qu’il a un chien chez lui et qu’il faut qu’on lui trouve une famille.

Et oui petit TEDDY a échappé à la piqure finale de sa propriétaire qui n’en voulait plus mais ce loulou était en parfaite santé et le vétérinaire n’a pas voulu le faire et oui on est âgé alors on ne veut plus du chien, quel malheur mais bon le vétérinaire est formidable.

Mais oui on va le prendre et pour nous remercier la castration sera faite à la charge du vétérinaire, comme il n’était pas très propre,, il a été lavé, shampooiner et tondu tellement il y avait des bourres. Les médicaments tout a été pris en charge par le cabinet vétérinaire et nous ne pourrons que le remercier d’avoir été si attentif pour le devenir de Teddy.

Contact est pris avec notre déléguée du secteur Nicole qui a été le chercher au cabinet, un autre contact a été pris avec une autre de nos déléguée pour faire le relais, Josie est partie chez Nicole le chercher et elle l’a gardée chez elle le temps que la déléguée de Bordeaux qui l’adopte puisse aller le chercher chez elle et voilà notre petit Teddy arrivé à sa destination finale chez Elly.

Et je peux vous dire pour l’avoir vu que Teddy est formidablement bien là où il est.

Que de famille il a fait ce loulou avant d’arriver là où il devait être et y finir ses jours, heureux comme tout. Quelle belle histoire, un loulou qui échappe à la piqure finale, un vétérinaire consciencieux qui fait plus que son travail pour le bien être du loulou, des déléguées qui prennent le relais pour pouvoir l’amener là où il fallai,t n’est ce pas une belle histoire pour ce petit teddy ?

Merci pour lui à toutes celles et ceux qui ont œuvrés pour son bien-êtr et là encore on voit que l’Asenack est quand même une grande famille unie dans le sauvetage d’un chien TEDDY.

 



EOS ET CYRANO

 

Un jeune couple avec un enfant ne peux plus tout gérer. Il est très dur pour eux de tout faire : le travail, la maison, s’occuper d’un bébé et des deux chiens. Celà devient trop difficile pour eux, donc la seule solution pour s’en sortir est de les placer. Le choix est donc pris de les confier à l’Asenack dont ils avaient déjà entendu parler.

Et c’est ainsi qu’un jour ils prennent contact avec moi, me décrivent les loulous et me disent dans quel endroit ils se trouvent. Là c’est facile ! Notre déléguée, Sophie, est là, présente comme d’habitude pour les prendre.

Ils sont en bon santé. Les propriétaires nous disent qu'ils sont à jour de leurs vaccins. Ils ont l’habitude de marcher en laisse, ne font pas de bêtises, aiment les chiens et les enfants, ne connaissent pas les chats ... Bref, on va dire que toutes les qualités des ckc sont réunies.

De mon coté, de nouveaux adoptants rentrés à l’Asenack depuis peu de temps sont pressés d’avoir un loulou. Je leur parle donc d’Eos et de Cyrano. Et tout de suite, ils me disent qu’ils sont prêts à faire le nombre de kilomètres pour aller les chercher ...

Même pas le temps de les emmener chez le véto pour la visite et la castration (qu’à cela ne tienne : nous le ferons plus tard) que nos adoptants viennent tout de suite dans le 25 pour les récupérer depuis la région parisienne ! On leur fait signer les contrats d’adoptions et comme on n’a pas pu les faire castrer on demande un gros chèque de caution pour être sur que ce sera fait. On ne prend jamais assez de précautions !

Et voilà nos deux loulous partis dans leur nouvelle famille. Ce fut une adoption très rapide, après juste un week end en famille d'accueil ... Mais la suite ne fut pas très bonne car les deux chiens ont développé des soucis de santé. Que je regrette de ne pas avoir assez insisté pour qu’une visite soit faite avant leur départ ! Mais comme me dit leur adoptante : " le vétérinaire aurait-il vu ce qui c’est déclenché par la suite ? "

Heureusement, pour être en contact constant avec elle, les loulous sont super bien soignés par des spécialistes, qui s’en sont bien occupés et on leur souhaite à tous les deux de trouver le bonheur et de pouvoir vivre encore très très longtemps auprès de cette faille qui les aime tant ...

Bon voyage les loulous ... A l’Asenack, on trouve toujours des maîtres responsables et c’est tant mieux !



Ninette et Sophie

GABY

J’ai été offerte à ma maîtresse par sa fille pour lui tenir compagnie et comme on dit « lui changer les idées » après des gros soucis dans sa vie personnelle. Ma maîtresse m’adore et s’occupe de moi , elle me promène souvent et elle me laisse un peu faire ce que je veux. Seulement voilà, la vie est parfois cruelle et les gros soucis de ma maîtresse l’ont obligée à revenir vivre dans la maison de sa maman qui est une très vieille dame pas facil. Elle ne peut plus vraiment se déplacer à cause d’ulcères sur ses jambes qui sont enveloppées dans des bandages,ce qui la retient dans son fauteuil. J’aime beaucoup cette dame pourtant et pour le lui montrer, je saute le long de ses jambes ce qui n’est pas bien et comme je n’écoute pas bien ma maîtresse je le fait trop souvent. Je suis un bébé et j’ai besoin de bouger, de courir, de jouer. Ma maîtresse a bien essayé plusieurs solutions mais la vieille dame ne veut pas de moi dans sa maison. Ce qui crée des conflits entre la mère et la fille.

Ma maîtresse se trouve contrainte de se séparer de moi, la mort dans l’âme elle contacte l’asenack.

Deux tatas de l’asenack qui se trouvaient dans la région ont été contactées par Ninette et elles ont fait un petit « crochet » pour venir me chercher. Il fallait que je parte rapidement.

Ma maîtresse ne pouvait s’arrêter de pleurer et moi je ne comprenais pas, à mon âge on est toujours content et je suis partie avec les tatas.

Il y avait beaucoup de petits cavaliers comme moi mais c’étaient surtout ceux des tatas, nous voilà en route pour rentrer chez une des tatas.

Après de nombreux kilomètres pendant lesquels j’ai été plutôt sage on est enfin arrivé, j’étais très vive et toujours en mouvement. Liliane avait un plâtre à son pied et ne pouvait me garder, j’étais beaucoup trop remuante, je suis donc partie chez Annie.

J’ai bien sûr été adoptée rapidement vu mon jeune âge.

Ma nouvelle famille qui avait déjà adopté à l’asenack était loin mais qu’à cela ne tienne ma nouvelle maîtresse a envoyé une voiture avec un chauffeur pour venir me chercher. C’était en décembre, alors le père Noël m’a vraiment gâtée pour que je passe les fêtes dans ma nouvelle famille.



VICKING

Et oui j’ai un nom illustre je me nomme VICKING et je suis bien avec ma maman, oui mais voilà elle est âgée et un jour on se décide à la mettre en maison de retraite et là-bas il ne faut pas de chiens et pourtant nos maîtres aimeraient bien nous emmener avec eux mais la loi leur interdit de nous emmener et quoi faire de nous après ???

Et voilà comment j’arrive à l’asenack et je m’en vais chez un délégué tonton Didier, où il y a plein d’autres chiens et ils viennent tous comme moi de l’asenack.

La table est bonne, la maison aussi, il y a une tata et un jeune tonton, tout le monde m’aime bien mais il faut dire que je suis facile à vivre et aimant tout le monde, automatiquement tout le monde m’aime.

Et la visite chez le monsieur en vert obligatoire, tonton Didier m’y emmène il y est habitué et le vétérinaire est habitué lui aussi à voir les chiens de l’asenack, mais moi je n’ai qu’une petite coucougnette, l’opération est un peu plus délicate et le soir me voilà revenu chez le tonton.

Je m’entends bien avec les autres loulous et j’aimerai rester là mais ce n’est pas possible il faut me trouver une autre famille adoptive et voilà un jour ce que je craignais est arrivé, au bout du fil j’entends la voix de Ninette qui dit qu’elle a trouvé pour moi une famille formidable mais j’étais bien ici pourquoi me changer ??

Mais inflexible la Ninette et je lui en veux, mais bon il faut bien obéir, et un beau jour une madame est arrivée et m’a dit "je suis ta nouvelle maman", elle n’a pas l’air d’être mal, je sens que je vais être bien et je pars quand même avec un peu de regret mais c’est vite passé et je vais faire connaissance avec ma nouvelle famille où je serais le seul chien donc je serais bien automatiquement et peut-être un jour j’aurais un nouveau copain, on peux toujours rêver ???

A plus tard les copains de l’asenack

 

Didier

 



FIDGI

Je suis un bébé, un tout petit bébé qui arrive à l’Asenack, j’ai été acheté par un couple et qu’est-ce que j’étais bien je croyais que ma vie allait continuer comme ça et bien non, mon papa et ma maman sont partis chacun de leur côté et moi au milieu qu’est ce que je fais ???

Rien, je m’ennuie, ma maman travaille toute la journée et je suis seul du matin jusqu’au soir et ce n’est pas une vie pour un petit cavalier qui a besoin de compagnie, qui a besoin qu’on s’occupe de lui et qui pleure beaucoup, donc du coup, les voisins sont furieux et vont porter plainte,

alors que fait elle ??

Et bien direct Asenack. Vous vous occupez des cavaliers et j’ai le mien que je ne peux plus garder et elle explique tout ce que je vous ai noté plus haut, mais il faut me le prendre le plus vite possible car j’ai peur que mes voisins ne réussissent à me le faire prendre et l’emmener à la fourrière.

Oui mais voilà la Bretagne est grande et dans cette partie, pas de déléguées, ni de famille de transit, alors la dernière solution c’est de demander à des adoptants de l’asenack de bien vouloir s’en occuper en attendant de trouver une solution.

Toutes les deux ont dit oui et ma maîtresse m’a amené le jour même chez des nouvelles mamans et j’ai tellement été mignon et bien devinez la suite, je suis ADOPTE. Je vais resté là et j’en suis bien content, à moi la belle vie, les copains, la campagne, la mer enfin le bonheur quoi ???

 

Ninette

 



FRUDY

Un appel du délégué d’Arcachon, j’ai de temps en temps à garder un jeune cavalier et la fois dernière quand sa propriétaire me l’a amené, elle m’a dit qu’elle était souffrante et qu’hospitalisée elle n’avait personne pour prendre son loulou et jeune en plus.

Son fils ne voulait pas qu’elle prenne de chien car il savait que l’état de santé de sa maman n’était pas très bon et qu’elle ne pourrait pas le garder longtemps et c’est ce qui est arrivé.

Donc après avoir pris contact avec l’asenack, André se propose de garder le loulou chez lui tout le temps qu’il faudra pour lui trouver de nouveaux adoptants, on cherche dans nos futurs adoptants mais pour le moment rien à l’horizon.

Qu’à cela ne tienne, un couple lui ramène un loulou à garder pendant leur vacances et leur fille voudrait bien elle aussi un cavalier, donc un appel téléphonique de sa part pour me signaler qu’il avait peut être trouver des bons maîtres pour le petit Frudy.

Contact est pris avec les nouveaux adoptants et après avoir discuté longuement avec eux, j’ai bien pensé que petit père serait heureux et choyé chez eux, il lui fallait un grand terrain, ils avaient de l’amour à donner à un jeune chien et surtout la maîtresse était là pratiquement toute la journée.

Mais son ancienne maîtresse avait du mal à oublier son loulou et c’est régulièrement au départ qu’elle m’a demander de ses nouvelles et sachant qu’il était bien placé par l’asenack c’est un peu lassée, mais oui petit père est bien et bonne route à toi.

 

Ninette

 

 

 



NOUNETTE

Je me nomme NOUNETTE très joli nom n’est-ce pas, j’étais chez des personnes pas très intéressantes qui me faisaient faire des bébés et  comme ils voulaient gagner de l’argent avec mes bébés et qu’il n’y en avait pas , on m’a emmené chez le véto pour la piqûre finale, oui mais le vétérinaire lui était un bon vétérinaire.

Et j’étais en bonne santé, alors pourquoi me faire endormir, donc monsieur véto a tout de suite pensé à un monsieur qui récupérait des loulous (lui il s’en fichait que je sois bonne ou pas bonne pour les bébés) et il est venu me chercher et je suis restée un bon moment avec lui, j’avais 8 compagnons, des moyens et des grands, c’était moi la plus petite.

Mais un jour il a fallu qu’il s’en aille car il vieillissait et sa fille avait peur qu’il ne lui arrive malheur entouré de tous ses chiens mais surtout d’être seul avec eux, alors il a fallu qu’il déménage mais où partir avec tant de chiens, impossible toutes les locations ne voulaient pas tant de chiens donc au regret il a été obligé de se séparer de nous.

Et c’est comme cela que je suis arrivée chez une tata qui faisait du sauvetage de chiens et comme elle avait entendu parler de l’asenack spécialisée dans les cavaliers, elle a téléphoné à Ninette en expliquant mon problème mais pas de souci ce n’est pas un problème pour nous, pouvez-vous vous en occuper, l’emmener chez le véto pour la stérilisation et tout de suite après on va la prendre, et c’est comme cela que je suis arrivée chez une tata et qu’ensuite je suis partie rejoindre ma nouvelle famille où il y avait déjà des chiens, j’y ai pris ma place et je suis heureuse maintenant entourée d’amour et de copines.

Au revoir à vous tous rencontrés, l’asenack c’est vraiment une bonne chose.

 

Ninette

 



VANYLLE

Et oui comme d’habitude une annonce sur internet pour me donner car je suis dans un terrain qui n’a pas de grillage et j’ai tendance à me sauver et mon maître doit toujours être en train de me surveiller, mais sur internet, on lui a dit aussi que ce n’est pas très bon pour les cavaliers et surtout pour les femelles car je pourrais intéresser certaines personnes et pas toujours des hônnetes et on lui a conseillé de prendre contact avec l’asenack, moi je ne sais pas qui c’est mais il paraît que c’est très bien et justement à côté de chez moi il y a un délégué.

Je suis donc partie chez tonton John délégué officiel de l’asenack.

Je suis arrivée chez tonton John où le soir j’ai fais la connaissance de celle qui allait devenir pour un moment tata Giselle, très sympa et en plus plein de chiens des petits, des moyens et même un grand, mais j’ai même pas peur.

Je suis petite, je tire la langue, déficience de ma mâchoire et alors !!!! j’ai trouvé une famille formidable qui veut bien de moi car je suis gentille, câline, je fais des grosses lichettes et je marche bien en laisse, j’aime les enfants, les chiens, enfin j’aime tout le monde et tout le monde m’aime.

Avec toutes mes qualités il ne pouvait en être autrement, allez tonton et tata je vais vous quitter, j’étais bien chez vous mais il y a une famille qui m’attends et moi depuis le temps que je l‘attendais je vais vous quitter une petite larme à l’œil car j’étais vraiment bien, mais toutes les bonnes choses ont une fin.

Mais promis je penserais souvent à vous et au plaisir que j’ai eu entouré de toute votre meute et de vous deux.

 

John



RACHEL

Un appel directement chez Ninette, mon papa vient de décéder et il avait une petite cavalière, que nous ne pouvons garder car il était depuis bien longtemps à la retraite et elle était toute la journée avec lui, mais depuis son hospitalisation qui durait depuis près de 6 mois nous n’avons pu la donner car il y avait toujours la possibilité qu’il revienne habiter chez lui, mais elle ne se plait pas chez nous, elle aboie à longueur de journée.

Les voisins se plaignent et malgré notre attachement, sa place n’est plus parmi nous, nous partons travailler tous les jours et elle s’ennuie, donc il faut lui trouver une famille qui saura prendre soin d’elle, oui ok on veut bien mais 12 ans cela ne va pas être facile ???

Comment faire ?? personne ne veux prendre une louloutte de 12 ans, elle ne voit plus très bien clair et pas en très bon état général, mais bon, je téléphone à Carole pour le lui en parler et comme d’habitude me dit qu’il y a encore une place chez elle pour une retraitée et comme habituellement on précise que les soins seront réglés par l’asenack si il lui arrive quelque chose.

Elle nous est arrivée fin décembre c’est elle qui a clôturé la fin de l’année 2011 mais ils ne l’ont amenée chez Carole qu’en début janvier 2012.

Petite puce, heureusement qu’elle était arrivée à l’asenack car peu de temps après elle a fait une métrite et le vétérinaire n’était pas très optimiste, mais il faut croire que la maison était bonne et qu’elle avait très envie de continuer à vivre avec Carole et sa meute car elle s’en est bien sortie et renait à la vie entourée d’amour et de copains, longue vie à toi petite Rachel.

 

Carole