ADOPTES - ANNEE 2011 - PAGE 2

CARAMEL 1 - CARAMEL 2 - BOSTON - ANDY - BARNEY - BAMBI - BROWNIE - COOKIE - DICKY - DIABOLO

CARAMEL (1)

Je m’appelle Caramel, j’ai 7 ans. Une grand-mère, qui n’aime pas tellement les chiens m’a acheté pour faire un cadeau à ses petits-enfants qui vivaient dans sa maison avec leur maman.

J’étais un chiot qui amusait tout le monde mais très vite j’ai grandi et les enfants se sont moins intéressés à moi, ma maîtresse non plus. Vint le jour où ma maîtresse et les enfants ont quitté le domicile de la grand-mère pour aller habiter ailleurs et moi alors ??? Ma maîtresse n’avait pas envie de m’emmener avec elle, il paraît que c’est contraignant de s’occuper de moi, pourtant je suis gentil et je ne demande pas grand-chose, mais les enfants eux que disent-ils ???? Ben non on n’emmène pas Caramel, il va rester chez Mamie.

 

Toute ma famille s’en va sans moi, voilà donc que je reste chez cette grand-mère qui n’apprécie pas trop les chiens, elle travaille beaucoup, elle s’en va le matin tôt et rentre le soir assez tard, je suis seul pendant de très longues journées c’est pas une vie pour un petit Cavalier King Charles. Eté comme hiver je suis dans le jardin avec une petite véranda pour me mettre à l’abri. Je suis fou de joie quand elle revient le soir mais elle est fatiguée, elle a autre chose à faire que s’occuper de moi, elle me donne ma gamelle mais je ne mange pas très bien et souvent le bruit de mes petites pattes sur le parquet l’énerve, alors elle me remet dehors jusqu’au moment où elle va se coucher, j’ai le droit de dormir sur le palier et je me tiens collé tout contre la porte de sa chambre.

 

Quand elle s’en va plusieurs jours en séminaire ou même en vacances, je reste tout seul à la maison et une personne vient me donner à manger. Le temps passe et elle se dit qu’il faudrait qu’elle se débarrasse de moi mais pour ça non plus elle n’a pas le temps. Lors d’un des déplacements de ma maîtresse elle me « donne » à garder à une personne qu’elle connaît bien et en qui elle a confiance, c’est ainsi que cette personne s’aperçoit que je suis sale, que mes yeux sont très malades, que je m’arrache la peau à cause de démangeaisons horribles qui m’empoisonnent la vie. Je passe 5 jours de bonheur chez elle, elle s’occupe de moi, elle me lave, me câline, me fait des bisous et me donne plein de caresses, je vis un vrai bonheur,

« le pied quoi » c’est comme ça que vous dites chez les humains ? Elle sait que ma maîtresse pense se séparer de moi, et comme c’est une amie des animaux, elle se dit qu’elle doit trouver une solution pour me placer ailleurs rapidement.

 

Elle trouve l’existence de l’asenack, elle téléphone à Ninette qui est tout de suite d’accord pour me prendre mais c’est sans compter avec ma maîtresse. Elle veut se séparer de moi mais elle pose ses conditions pour me confier à l’asenack, elle veut savoir où je vais aller, est-ce qu’on s’occupera bien de moi ?? est-ce que je serai heureux ??? est-ce que, est-ce que, elle en trouve toujours et ne se décide pas, elle n’a pas le temps, elle part en vacances 10 jours, on attendra son retour , puis plus de nouvelles. Ninette pense que je n’arriverai jamais, c’était sans compter sur la détermination de l’amie de ma maîtresse.

 

Un jour je suis annoncé, je vais chez tata Liliane. Ouf, une maison où il y a 3 fifilles adorables, des coussins, un canapé où j’ai le droit de dormir. Ma maîtresse a encore des exigences, la castration ??????? il n’en est pas question, pour quoi faire, c’est une mutilation.

A la question « est-il en bonne santé ??» « Ah mais oui il est en pleine forme, il n’est jamais aller chez le vétérinaire », pensez donc j’ai les yeux collés par une kératite sèche, je fais une allergie géante aux puces et j’ai un souffle au cœur. Comme je suis un bon petit Cavalier je viens installer moi-même ma tête sur les genoux de Liliane pour qu’elle nettoie mes yeux et qu’elle mette les collyres, je me sens tellement bien que j’accepte sans bouger.

Ma photo est mise sur facebook et je trouve une jeune maîtresse qui a eu « le coup de foudre » pour moi.

 

Liliane



CARAMEL ( 2 ) Le retour

Je suis depuis quelques mois chez ma nouvelle maîtresse quand elle retrouve un travail. Je suis de nouveau seul dans la journée dans un appartement, je pleure, je n’aime pas être seul, avec elle j’allais me promener dans la forêt toute proche, j’avais plein de copains qui venaient se promener avec nous.

 

Je suis malheureux et ma maîtresse aussi, elle n’aime pas me voir triste, je peine pour remonter à l’appartement après les promenades, je voudrais rester dehors encore, elle trouve que je déprime. Ma maîtresse ne voulant pas que je sois malheureux alors elle décide de me rendre à l’asenack pour me trouver une autre famille.

Je retourne chez Liliane que je reconnais bien et ses fifilles aussi, me voilà de nouveau heureux, je peux aller et venir comme je veux dans le jardin. Je ne suis plus seul et puis très vite Ninette retrouve une famille où je vais être heureux. Elle vient de perdre son chien et la maison lui semble tellement vide, il faut qu’elle sorte parce qu’elle doit marcher beaucoup pour sa santé, mais seule le cœur n’y est pas et elle ne sort plus assez, son médecin n’est pas content.

 

Liliane m’emmène en voiture, ma nouvelle maîtresse ne travaille plus, on se balade une grande partie de la journée, j’ai fait connaissance avec les employés de la ville à qui ma maîtresse rend visite souvent, elle les connais bien.

Je suis un peu la vedette du quartier, tout le monde est content pour ma maîtresse qui a retrouvé le sourire et le plaisir de sortir avec moi. Je suis couvert de caresses et de bisous, je dors avec elle, elle me gâte un peu trop mais chuttttt. Je suis désormais un Cavalier heureux, allez ! assez parlé j’y vais, ma maîtresse m’attend pour aller me promener….

 

Liliane



BOSTON

Un jour mémorable, je suis contactée par une propriétaire d’un jeune, très jeune cavalier, BOSTON, elle était désespérée car elle ne pouvait plus s’occuper de son cavalier qu’elle venait d’acheter chez un marchand de chiens, "vous comprenez on ne peut pas l’approcher il grogne, nous montre les crocs et tous à la maison on en a peur, de plus il ronge les meubles et si vous vous approchez pour le gronder alors là c’est encore pire, il est prêt à vous mordre, c’est une vrai terreur au point que pour lui donner sa gamelle on lui jette pour éviter qu’il ne nous morde et c’est trop dur pour nous on ne peux pas le garder".

Je comprends, un ckc aussi méchant c’est quand même dur.

Et voilà, le samedi Boston arrive à la maison avec sa corbeille, sa couverture, sa gamelle, ses croquettes et un jouet et oui il en avait un, je mets le dodo par terre et je laisse le chien s’y installer, il suit tout le monde dans la maison, mais on ne s’en occupe pas, ma fille arrive "ce qu’il est beau", mais je lui dit "attention n’y touche pas car il est méchant".

L’heure de la gamelle arrive je fais ma distribution et lui mets sa gamelle devant son dodo et on le laisse tranquille et bien qu’être parti de chez lui ne lui coupe pas l’appétit car il a dévoré tout en quelques minutes, c’est déjà bon signe,

Gamelles finies pour tout le monde, tous vont au jardin, Boston aussi, il suit.... même pas une once de méchanceté vis-à-vis de ses copains mais je surveillais, j’avais quand même un peu peur, mais je ne m’en occupais toujours pas.

Tout le monde pipi, il repart dans son dodo, et nous on se met à table (car d’abord les loulous) et oui cela devrait être le contraire, mais on s’en moque on procède de cette façon et au moins on est tranquille pour dîner car ils ont le ventre plein.

Ensuite fauteuil comme on fait habituellement et mon mari handicapé d’une jambe doit toujours avoir les jambes allongées donc il a un pouf pour les poser car pour lui c’est bien plus confortable et devinez qui vient d’arriver sur les genoux de mon mari ? le petit Boston, le méchant , le pas gentil qui a trouvé sa place sur le pouf entre les jambes de mon mari et il y est resté jusqu'à son départ et jamais il n’a eu avec nous et nos chiens un seul mouvement de méchanceté et là je peux vous assurer que tous nous étions contents , il est parti vivre dans une famille sur Toulouse et je le revois avec plaisir de temps en temps pour nous faire un petit coucou et c’est tant mieux.

Quand on les aime ils le sentent bien, il ne peux pas y avoir de méchanceté chez eux sauf bien sûr exceptionnellement mais en tout cas pas lui.

A l’Asenack on aime les chiens et ils le sentent bien.

 

Ninette

 

 



ANDY

Coucou moi je suis Andy pour les intimes, j’étais dans un refuge, vous vous rendez compte un cavalier dans un refuge, cela ne se fait pas, c’est vrai que j’avais pas mal de soucis et que chez eux j’ai été bien soignée, mais enfin quand même cela ne se fait pas, on a tout fait pour me sortir de là, mais pas facile, enfin une personne est tombée sous mon charme et a fait des pieds et des mains pour me sortir de cet endroit où j’aurais peut-être encore pu croupir pendant un long moment.

Oui mais voilà l’Asenack était là et avec mon admiratrice et bien je suis enfin libre, ouf ! Libre vous ne pouvez pas savoir ce que cela veux dire, il faut avoir été derrière des barreaux pour savoir ce que cela veux dire, mais oui je suis arrivée à l’Asenack où j’ai rejoint une Tatie qui m’a gardé un petit moment le temps qu’on me trouve une nouvelle maman et un nouveau papa.

Et bien voilà, ça y est j’ai même un petit frère, mais il est tout jeune celui-la et quand je suis arrivé dans ma nouvelle maison et bien croyez-moi, il est tombé amoureux fou de moi, c’est que je suis belle, hum hum et même moi j’avais été stérilisée lui pas, alors la maman et le papa ont dit et bien pour être tranquille lui aussi il va être castré.

Et maintenant on vit heureux tous les deux, on cavale dans la campagne à la recherche des lapins et on est tous les deux contents d’être ensemble, merci aux tatas qui m’ont permis de vivre ce beau rêve et je vous souhaite à tous de rencontrer des tatas Asenack comme moi et pas de soucis vous serez heureux !

 

Elly

 



BARNEY

 

Je m’appelle Barney, j’ai 5 ans. Ma maîtresse habite en appartement. Elle travaille beaucoup pour payer les études de sa fille. Elle a 2 emplois. Elle travaille dans une entreprise du lundi au vendredi. Elle s’en va le matin et ne rentre que le soir. Elle travaille aussi le week- end dans une discothèque le vendredi soir et le samedi soir. Elle est absente toute la nuit et ne rentre qu’au matin très tard. Toute la matinée il faut qu’elle se repose alors elle dort. Je ne la vois presque jamais, elle n’est jamais là pour s’occuper de moi et me faire des câlins, elle n’a pas le temps de me promener, elle me sort juste pour mes petits besoins car je suis quand même propre et elle trouve que ce n’est pas bon pour un petit chien comme moi. Ma maîtresse m’aime et elle dit que je ne suis pas heureux avec elle dans ces conditions alors elle a décidé de se séparer de moi pour me permettre d’être choyé comme il se doit par de nouveaux maîtres qui seront présents. Elle a donc appelé l’Asenack pour me trouver un autre foyer.

J’ai dû faire vite car Ninette avait déjà un adoptant pour moi alors que je n’étais pas encore arrivé chez la tata de l’Asenack. Je n’étais pas encore allé non plus chez le monsieur en vert qui fait la petite opération obligatoire.

Mon nouveau maître était très triste depuis qu’il avait perdu son précédent compagnon et ne pouvait pas vivre sans la compagnie d’un chien. C’était pendant l’été et mon nouveau maître avait l’habitude de partir à cette époque avec sa caravane pour le midi de la France. Il voulait que je sois arrivé en 4 jours parce qu’il ne voulait pas partir en vacances sans moi. C’est dire s’il a fallu faire vite pour remplir les conditions pour être adopté à l’Asenack.

Arrivé chez ma tata, j’avais déjà RDV chez le docteur chien qui m’a opéré, comme un garçon bien vaillant que je suis, je me suis remis immédiatement debout sur mes 4 pattes pour repartir à la gare de Lyon 48H plus tard où la voisine de mon maître venait me chercher avec le TGV. Je suis donc reparti aussi vite que j’étais arrivé avec ma collerette autour du cou……..mon voyage s’est bien passé, j’ai été très sage. Mon nouveau maître m’attendait à la gare et m’avait apporté une belle gamelle avec de l’eau toute fraîche pour que je puisse me désaltérer dès mon arrivée. L’accueil était donc chaleureux mon nouveau maître avait eu une charmante attention pour mon arrivée. Le bonheur commençait déjà. Nous avons eu le coup de foudre tous les deux….

Mon maître a été immédiatement conquis..

 

@ + mon maître m’attend pour une grande balade

 

Liliane




BAMBI

Je m’appelle Bambi, je suis un CKC Noir/Feu de 4 ans. Je suis un très bon garçon. Je vais vous raconter mon histoire.

Une dame m’a acheté dans un élevage quand j’étais un bébé. J’ai passé près de 4 ans avec elle en compagnie d’un autre chien avec lequel je m’entendais parfaitement. Notre maîtresse habitant en ville nous promenait régulièrement dans notre quartier. Nous croisions bien sûr d’autres personnes du quartier assez régulièrement. Parmi ces personnes se trouvait un monsieur très gentil qui parlait souvent avec notre maîtresse. Ce monsieur me faisait beaucoup de caresses et un jour en plaisantant il a dit à ma maîtresse « si vous vouliez le donner je le prendrais volontiers » .

Notre maîtresse étant en mauvaise santé pensait au jour où elle serait obligée de se séparer de nous. Se disant qu’il serait plus facile d’en placer un seul le moment venu, elle prit alors la décision de me donner à ce monsieur.

Je suis donc arrivé chez monsieur Jean où j’étais très bien. Monsieur Jean est à la retraite et doit repartir au Portugal en février 2011. Il voulait m’emmener avec lui, j’ai donc été vacciné pour l’accompagner.. Monsieur Jean pensait partir avec sa voiture mais en fait au dernier moment ce ne fut plus possible. Il partira par le car mais hélas dans ce cas il n’a pas le droit de m’emmener avec lui.

Sa femme qui reste encore en France ne veut pas me garder parce qu’elle a des difficultés pour se déplacer et ne pourrait pas me promener comme j’en ai besoin. D’autre part cette dame a été grièvement mordue à plusieurs reprises dans son enfance. Il lui reste des séquelles à une cheville raison pour laquelle elle a du mal à se déplacer. Elle ne se sent pas à l’aise en présence d’un chien même quand il s’agit d’un bon toutou comme moi. Je ne serai resté que 2 mois chez monsieur Jean qui veut ce qu’il y a de mieux pour moi.

Une tata asenack m’a emmené chez elle où j’ai fait connaissance avec ses filles qui sont très gentilles mais je leur ai un peu pris leur maman parce que j’aime les câlins même que des fois quand une de ses filles s’approche je grogne sur elle pour qu’elle recule. Je veux ma tata pour moi tout seul.

Je suis propre jour et nuit. Je suis obèse mais tata m’a mis au régime et j’ai commencé à perdre du poids. Je joue avec Eyniah, une fille de tata, comme tous les asenackiens. C’est une petite très persuasive qui adore s’amuser.

Je connais bien les habitudes de la maison et je suis très heureux je vais courir dans le jardin..

J’ai trouvé une nouvelle famille pour m’adopter. Il faut seulement voir comment je pourrai la rejoindre. Mais l’asenack a toujours une solution.

11 janvier 2011 tata me dit que nous allons partir à Paris chez une tata asenack où m’attend une autre tata asenack qui va m’emmener vers ma nouvelle famille.

Vous voyez rien n’est impossible à l’asenack

 

Liliane

 



Brownie

Notre maîtresse a un très mauvais état de santé qui l’oblige à des hospitalisations en urgence de plus en plus fréquentes. Quand elle doit partir avec précipitation nous restons avec les enfants qui ne nous consacrent pas assez de temps et notre maîtresse est malheureuse pour nous. Elle réfléchit depuis plus d’un an à une solution qui nous permettrait d’être heureux tout le temps. De plus la présence de nos poils augmente et aggrave ses crises d’asthme.

Au terme d’une très longue réflexion elle pense que la meilleure solution pour nous serait de nous faire adopter par des familles qui pourraient s’occuper de nous.

Par le biais d’une amie commune elle prend contact avec l’asenack. C’est ainsi que nous partons chez Liliane.

Un dimanche matin Liliane vient nous chercher. Nous faisons une dernière promenade dans le parc avec notre maîtresse et Liliane.

Un petit trajet en voiture et nous voilà parti.

Me voilà en voiture mais je déteste ça alors je pleure, j’aboie enfin je fais savoir que je ne suis pas content. Très vite nous arrivons chez Liliane où il y a ses 3 filles. Elles sont très gentilles et nous accueillent chaleureusement.

Il y a un jardin où on peut aller quand on veut. Il y a des jouets et des bons dodos un peu partout. Le séjour s’annonce bien.. Des garçons sont déjà passés par là et je réponds aux messages odorants qu’ils ont laissé un peu partout dans le jardin mais attention à la maison je sais me tenir sauf si quelque chose de nouveau est posé sur le sol je ne peux pas m’empêcher de signer en levant la patte.

On ne perd pas de temps chez Liliane on se retrouve très vite chez le monsieur en vert qui dit que je suis un bon chien en bonne santé. Un petit souffle au cœur ?? ce n’est pas bien grave dit le docteur et conclut que nous pourrons sans crainte satisfaire à la 1ère condition quand on entre à l’asenack. Quelques jours plus tard me voilà en règle avec l’asenack et comme je suis un très bon chien je n’ai pas besoin de cet abat-jour ridicule autour du cou, je ne touche pas mon joli pansement tout neuf.

Je me rapproche beaucoup de Liliane, pensez donc elle me fait plein de câlins et de bisous et alors là moi je fonds, j’aime ça et j’en profite. Faut dire que je sais m’y prendre, je suis un peu filou.

Liliane insiste pour que je m’habitue à la voiture pourtant chaque fois j’essaie de lui chanter une jolie chanson, c’est vrai que j’ai une belle voix mais elle ne veut rien entendre et me dit que je dois me coucher et me taire.

Un jour on est parti tous les deux en voiture. On s’est arrêté devant une école. Elle m’a laissé tout seul dans la voiture. Je l’ai regardée s’éloigner sagement assis sur le siège passager. Quand elle est revenue il y avait un petit garçon avec elle. J’étais tout content. On est reparti, je n’ai plus rien dit. On est allé dans une jolie maison pour déposer le petit garçon. Quand on est reparti j’étais content de ne pas être allé chez le vétérinaire alors je n’ai plus rien dit. Maintenant la voiture c’est chouette pour aller se promener.

Et puis un jour Liliane m’a dit que Ninette m’avait trouvé une nouvelle maman et un nouveau papa et qu’ils allaient venir me voir. Paraît que papa l’était pas trop prêt pour un autre chien. Quand ils sont arrivés je me suis d’abord précipité vers lui « Tu vois papa je suis un bon toutou, tu sais je vais t’aimer et être bien sage»

Le tour était joué j’étais adopté !!

Quand ils sont repartis je ne comprenais pas que je ne partais pas avec eux mais maman m’a dit « Ne t’inquiètes pas mon Brownie on viendra te chercher mardi » .

J’étais très content et j’avais hâte de les revoir. Le mardi je ne voyais que la voiture qui allait m’emmener vers mon nouveau bonheur.

Au revoir petit Brownie, je sais que je te verrai de temps en temps et que si maman et papa ne peuvent pas t’emmener lors de l’un de leurs voyages c’est avec moi que toi tu seras en vacances.

 

Liliane

 




COOKIE

Je m’appelle Cookie. Ma maîtresse est gravement malade et a dû prendre la décision de se séparer de moi. Elle doit partir de plus en plus souvent en urgence à l’hôpital et personne pour s’occuper de moi correctement pendant ses absences. Elle a longuement réfléchi pour trouver la meilleure solution pour que je sois bien quand elle est absente. Au bout d’une année très dure elle a fini par se dire que le mieux était de me confier à l’asenack qui saurait me trouver une famille qui prendrait bien soin de moi. C’est ainsi que je suis arrivée chez tata Liliane.

J’aime les câlins, les bisous et les caresses quand on m’en donne mais mon caractère réservé et indépendant fait que je ne suis pas ce qu’on appelle « un pot de colle ».

J’adore jouer à la balle jusqu’à en perdre le souffle.

J’apprécie le canapé les dodos moelleux et les bonnes gamelles, ce que j’ai trouvé chez mes nouveaux maîtres qui sont sous mon charme irrésistible. On pourrait dire que je suis Cool-Cookie. Je suis en compagnie des autres Cavaliers qui sont déjà chez mes maîtres depuis quelques temps dont un qui vient aussi de l’asenack. Ils m’ont appris qu’on avait le droit de dormir sur le lit………..elle est pas belle la vie ???

 

A bientôt….je retourne jouer à la balle dans le jardin..

 

Liliane

 



DICKY

Je vivais dehors car je perdais mes poils et pas facile pour une maison avec des enfants, alors on a installé une niche dans la cour et je suis resté avec un autre gros chien de garde mais il n’était pas facile et un jour il s’est jeté sur moi, m’a crevé un œil, m’a déchiré la babine enfin je n’étais pas beau à voir.

Alors à partir de ce jour, on nous a séparé, lui à un bout de la cour avec une niche et moi à l’autre partie avec une niche mais ce n’est pas la place d’un  petit cavalier, dehors nuit et jour, été comme hiver, j’avais chaud ou froid et une voisine a eu pitié de moi, un jour elle a parlé de l’asenack avec mes propriétaires figurez-vous qu’ils ont été d’accord pour me confier à eux.

Chouette je vais partir, je vais partir qu’elle joie lorsque j’ai entendu ces mots, je me doutais que ce serait sûrement mieux que ce que j’avais et là c’est bien la vérité, je suis allé chez Alysson la fille de Gérard, qui est délégué pour l’asenack et qui a déjà deux chiens de l’asenack , Alysson aussi elle a un joli noir feu qui vient de là aussi, enfin bref on se retrouve entre loulous qui viennent du même endroit donc on se comprend bien, on se raconte des histoires de comment c’était avant et comment c’est maintenant.

Donc l’opération d’usage pour être reconnu par l’association et me voila prêt à être adopté et le vétérinaire a vu sur ma babine qu’il restait des agrafes de mon attaque avec le gros chien mais là dur dur à retirer car la chair avait repoussé dessus, mais bon le vétérinaire a été très gentil il a fait attention à ne pas me faire trop de mal et comme il m’avait endormi pour mon opération en fin de compte je n’ai rien senti.

Pas facile un loulou avec un seul œil à faire adopter, mais non une adoption se dessine à l’horizon et oui on veut bien de moi, même comme je suis et je suis content enfin je vais avoir une famille à moi tout seul et c’est facilement, très facilement que j’ai dit au revoir à mes copains et suis parti vers de nouveaux horizons.

Bon voyage petit père et soit heureux maintenant dans une maison bien chaude et des bras et des bisous pour t’accompagner. 

Alysson

 



DIABOLO

Un appel comme tant de fois, j’ai un cavalier à placer, je ne peux plus m’en occuper, nous partons le matin et rentrons le soir tard et je vois bien qu’il s’ennuie, je l’ai mis sur le bon coin et j’ai plein d’appels, il n’est pas très âgé et je m’aperçois qu’il est très demandé.

Si je le place je veux être sûr qu’il soit bien, je m’en sépare avec regret donc je voudrais être sûr qu’on s’en occupera et tous les coups de fils que j’ai eu suite à mon annonce ne me plaisent pas du tout, un seul m’a interpellé celui de prendre contact avec vous.

Parmi les appels, j’en ai sélectionné un qui me semble bien, mais pouvez-vous quand même le prendre en charge et que ce soit vous qui vous occupiez de son placement car en fin de compte il n’y a qu’à vous que je peux faire confiance. MERCI madame promis on s’en occupe.

Je prends contact avec la personne qui avait été sélectionnée par la propriétaire, rendez-vous est pris pour le récupérer, mais entre-temps, je lui avais bien dis qu’il serait castré et oui mais c’était justement cela qui l’intéressait un chien beau, jeune et pas castré quel aubaine ! Mais à l’asenack nous castrons les mâles donc elle n’est pas venue au rendez vous.

Mais pas grave une autre de nos adoptantes n’était pas très loin, son mari récupère notre Diabolo par le train et le voilà bien arrivé dans sa famille de transit qui c’est avéré être sa famille définitive car il s’est bien plu avec un autre de nos loulous qui avait été adopté il y a quelques temps et notre petit Diabolo va finir sa longue vie dans une bonne famille entouré d’amour et de soins et tout en étant castré.

Bonne route et soit heureux avec ta nouvelle famille car on les connait et on sait qu’ils sont bien, même très bien.